Investir au Chili : Questions fréquentes

invest-house-apartment-chile

Non, vous pouvez être étranger non résident, cela ne pose pas de problème. Vous pouvez venir au Chili en tant que touriste et acheter un bien immobilier. D’un point de vue fiscal, il est conseillé de demander un numéro RUT (identifiant fiscal) auprès du service des impôts, pour pouvoir s’acquitter des obligations fiscales liées au bien. Cette démarche simple peut s’effectuer dans n’importe quel centre des impôts en étant accompagné d’un garant. Nous contacter si vous avez besoin d’effectuer cette démarche.

Tout dépend de votre profil, de votre expérience comme investisseur et du montant de capital que vous souhaitez allouer à ce premier investissement. Si vous êtes déjà habitué à investir dans une certaine classe d’actifs immobiliers, il vaut mieux réaliser une étude comparative pour vérifier si le Chili présente des opportunités dans le type d’actif que vous connaissez.

Dans le cas contraire, où si vous êtes un investisseur particulier, nous recommandons de commencer par investir dans de petits appartements de 1 à 2 chambres dans des zones bien situées. Le potentiel de hausse est moindre, mais le risque à la revente est limité si vous devez liquider votre portefeuille.

Si l’on considère les investissements locatifs, les niveaux de rentabilité annuel des biens immobiliers sont en moyenne les suivants, en considérant une location non meublée long terme (un an ou plus) :

  • Résidentiel : 4 à 5 %
  • Bureaux : 6 à 8%
  • Local commercial : 10 à 12%

Cependant, le niveau de rentabilité dépend fortement du prix d’acquisition du bien, et du mode de mise en location. Un appartement meublé de petite surface mais bien placé, peut générer une rentabilité brute de 15 à 20% s’il est est loué en location court-terme et correctement géré.

Par ailleurs, il existe d’autres types d’investissement qui peuvent fournir des niveaux de rentabilité plus importants. Tout dépend du montant de capital dont vous disposez et du niveau de risque que vous êtes prêt à prendre. N’hésitez pas à nous contacter pour faire le point sur votre situation.

L’obtention d’un financement bancaire est difficile au Chili si vous n’êtes pas résident permanent. Voir notre article dédié pour plus d’informations.

Il est difficile de répondre simplement à cette question, car l’optimisation fiscale d’un investissement doit s’intégrer dans une stratégie globale d’optimisation de votre situation patrimoniale. Selon les cas, il peut être préférable de détenir le bien soit en direct, soit via une société.

Cependant, il convient de noter les deux points suivants :

  • La revente d’un bien immobilier est soumise à la TVA au taux de 19%, si la vente s’effectue moins d’un an après la date d’achat, où si le service des impôts vous requalifie en vendeur habituel (pas de critère précis, mais si vous effectuez plusieurs transactions par an, vous risquez d’être considéré comme un vendeur habituel)
  • La plus-value immobilière est taxée depuis début 2017. Vous disposez cependant d’une franchise de plus-value, si vous détenez le bien en nom propre.

Voir notre article sur les impôts pour tous les détails.